ON SE DETEND C EST DIMANCHE..

Publié le par papillon

11 RAISONS DE PREFERER LES CHATS AUX CHIENS...
- Les chats ronronnent. Les chiens bavent.

- Les chats se frottent sur votre jambe quand ils veulent de l'affection, pas quand ils sont en manque d'affection.

- Les chats utilisent une litière. Les chiens utilisent votre jambe.

- Les chats atterrissent toujours sur leurs pattes. Les chiens ne vous laisseront pas les lancer.

- Les chats vous laissent leur donner un coup de pied quand vous êtes stressé.

- Les chats attendront jusqu'à ce que vous ayez lu votre journal du matin avant de le déchirer en lambeaux.

- Les chats ont l'air gentil quand ils dorment sur la télévision. Les chiens s'écrasent juste devant l'écran.

- Personne n'a jamais vu d'affiche " Attention chat méchant ".

- Les chats enterrent leur excrément. Les chiens déterrent celle des autres.

- Les chats ont de meilleures choses à faire que de se coller le nez dans votre entrecuisse.

- Les chats s'allongent sur la voiture les jours de chaleur. Les chiens en chaleur essaient le pot d’échappement de la voiture.




DES PENSÉES À RETENIR...
- Chaque minute en Amazonie, on déboise l'équivalent de 60 terrains de football. C'est un peu idiot, il n'y aura jamais assez de joueurs.

- L'inventeur de l'escalier habitait sûrement au premier étage.

- Un groupe de loups, c'est une horde. Un groupe de vaches, c'est un troupeau. Un groupe d'hommes, c'est souvent une bande de cons.

- C'est encore heureux que les circuits de Formule 1 soient à sens unique.

- Si les lentilles vous font péter, portez des lunettes.

- Dans le passé, il y avait plus de futur que maintenant.

- La violence à la télévision, ça donne envie de tout casser. Sauf, hélas, la télévision.

- Si on payait mieux les bénévoles, ça donnerait peut-être envie à plus de gens de travailler gratuitement.






UN HOMME EN BALON...
Un homme en ballon s'est égaré.

Il perd de l'altitude et aperçoit une femme au sol.

Il descend encore et lui crie : "Excusez-moi, pourriez-vous m'aider ?

J'ai promis à un ami de le rejoindre d'ici une heure et je ne sais pas où je me trouve."

La femme au sol répond : "Vous êtes dans un ballon à environ 10 mètres au-dessus du sol. Vous vous trouvez entre 40 et 41 degrés de latitude Nord et entre 59 et 60 degrés de longitude Ouest."

"Vous devez être ingénieur" dit l'homme.

"C'est vrai", répond la femme", comment le savez-vous ?"

"Eh bien," dit l'homme, "tout ce que vous m'avez dit est techniquement correct, mais je n'ai aucune idée de ce que je dois faire de vos informations, et le fait est que je ne sais toujours pas où je suis. En toute franchise, vous ne m'avez pas beaucoup aidé. Vous avez tout au plus retardé encore mon voyage".

La femme lui répond : "Vous devez être un directeur".

"C'est vrai," répond l'homme, "mais comment le savez-vous ?"

"Eh bien," dit la femme, "vous ne savez ni où vous êtes, ni où vous allez.

C'est une grande masse d'air chaud qui vous a placé dans votre position actuelle. Vous avez fait une promesse sans avoir aucune idée de comment vous alliez pouvoir la tenir, et vous attendez des gens en dessous de vous qu'ils résolvent vos problèmes. Le fait est que vous êtes exactement dans la même situation qu'avant notre rencontre, mais maintenant, c'est de ma faute !".







QUESTIONS SANS RÉPONSES...
1- Est-ce que les employés de chez Nescafé prennent des pauses-café?

2- Quelle couleur de cheveux écrit-on sur les permis de conduire des chauves?

3- Quand les sourds et muets se disent des secrets, est-ce qu'ils portent des mitaines?

4- Si les bébés d'ici mangent avec des petites cuillères, les bébés Chinois mangent-ils avec des cure-dents?

5- Est-ce prudent de se faire faire une chirurgie plastique chez un médecin dont le bureau est décoré avec des toiles de Picasso?

6- Si on est sur terre pour aider son prochain, pourquoi le prochain est-il sur terre?

7- On ne sait pas vraiment sacrer si on n'a jamais conduis derrière un Ti-vieux.

8- Y a-t-il quelqu'un qui a déjà dit : « Ce n'est qu'un jeu » après avoir gagné?

9- La nostalgie n'est plus ce qu'elle était.

10- Que s'est-il passé avec les Préparations A à G?

11- Si l'huile d'olive vient des Olives.. D'où vient l'huile de bébé?

12- Pourquoi ne font-ils pas de nourriture pour chat à saveur de souris?

13- Si on envoie du Styrofoam par la poste... dans quoi l'emballe-t-on?

14- Quand c'est la saison des touristes, est-ce qu'on a le droit de les tirer au 12?

15- Pourquoi le mot abréviation est-il si long?

16- Les Américains lancent du riz lors des mariages, les Chinois lancent-ils des hamburgers?

17- S'il fait 0 Celsius et que la météo annoncent deux fois plus froid pour le lendemain... Quelle sera la température?




REVENCHE...
Un policier arrête une conductrice et lui demande ses papiers.

Quand il découvre " Institutrice " à la rubrique profession, il jubile :

- Ah ! Voilà des années que j'attends ça ! Allez ! Mettez-vous sur le bas-côté et conjuguez-moi le verbe " griller un feu rouge " à tous les temps !





LE JOURNAL...
Le Chef :

- Dites Durand, c'est à cette heure-ci que vous arrivez ?

- Ben oui, c'est vous-même qui m'avez dit hier que je devais lire le journal à la maison...!




LES PERLES POLICIÈRES...
Il lui bottait le derrière à tour de bras.

Il était cloué sur son lit d'hôpital par deux coups de couteau au bras.

L'homme était assez lucide pour constater qu'il n'avait plus toute sa lucidité.

Le motif du vol était le meurtre.

Il rédigea lui-même par écrit son témoignage oral.

Ayant perdu les deux bras, le conducteur faisait de grands signes pour attirer l'attention des autres automobilistes.

Bien que nous étions 5 à encercler l'homme, celui-ci réussit à s'enfuir sans difficulté.

Toutes les entrées de la femme étant verrouillées, les deux cambrioleurs la pénétrèrent par le devant.

Le récidiviste n'avait jamais rien eu à se reprocher.

Le mur avançait à grand pas vers le véhicule.

La disparition de l'enfant a été signalée par ses parents dès son retour.

La femme essayait de cacher son identité derrière ses larmes.

Les recherches ont permis de retrouver rapidement les 5 cadavres des 2 disparus.

Personne n'ayant donné les ordres nécessaires, il n'était pas difficile d'y obéir.

Soudain, la voiture recula pour mieux avancer.

Le pendu est mort noyé.

Le cadavre ne semblait pas en possession de toutes ses facultés.

Arrêté par les enquêteurs, le voleur les a menacés d'appeler la police.

Il est à noter que les deux véhicules sont entrés en collision l'un avec l'autre exactement le même jour.

Le plaignant, visiblement en état d'ébriété, prétendait s'appeler Jésus et signa le formulaire d'une croix.

Si nos policiers n'étaient pas intervenus, le viol n'aurait sûrement jamais eu lieu.

L'homme qui était aussi sourd que son épouse, ne semblait pas s'entendre très bien avec elle.

Nous avons donc pu constater qu'il n'y avait rien à constater.

Ses explications étaient si embrouillées que nous avons dû le relâcher, faute d'avoir la preuve que nous pouvions comprendre ses explications.

C'est la pluie qui empêcha le policier de s'apercevoir qu'il neigeait.

L'homme nous raconta toute la vérité qui n'était en fait qu'un tissu de mensonges.

Pendant tout l'interrogatoire, l'homme n'a cessé de nous dévisager avec ses propres yeux.

Maîtrisé par nos soins, l'homme s'est enfui à toutes jambes, malgré sa jambe artificielle qui s'était décrochée.

Les neufs coups de couteau sur le cou et le visage de la victime laissaient croire à une mort qui n'était pas naturelle.

L'homme n'accepta de signer la déposition que du bout des lèvres.

La tête ne lui tenait plus que par la peau du derrière.

Le coup porté à bout portant lui a enfoncé la moitié des dents dans les oreilles.

Le défunt a formellement reconnu son agresseur.

La mer était sa terre natale.

Le suspect étant sans domicile fixe, les policiers purent le cueillir quand il sortit enfin de chez lui.

L'homme avait suffisamment gardé la tête froide pour ranger soigneusement les morceaux de corps au congélateur.

Mort sur le coup, l'homme avait déjà été victime d'un accident identique l'an dernier.

Percé de plusieurs balles, le cadavre flottait quand même dans la rivière.

La victime, blessée à une jambe, est venue jusqu'à l'auto-patrouille en copulant sur une jambe.

Comme il devait être pris en charge au plus vite par un asile d'aliénés, il a été conduit au poste de police.



BONNE JOURNEE
BISOUS
COLETTE
TROUVER SUR RIGOLUS

Commenter cet article

delphine 06/04/2009 23:17

J'adore tu me fais toujours autant marrer !

papillon 07/04/2009 09:25


bise


delphine 06/04/2009 23:17

J'adore tu me fais toujours autant marrer !

Domino 05/04/2009 17:50

merci pour ce moment de détente     bisous

papillon 05/04/2009 19:28


BISOUS DOMINO


Sourour 05/04/2009 14:15

Merci pour tous tes partages bises

bunny le chti 05/04/2009 11:10

Salutun seul reportage à faire , c'est super un peu de repos ca fait du bien bon dimanche

papillon 05/04/2009 12:15


bisous bunny